website
Skip to content

Worldwide Delivery

French

Éliminer la honte menstruelle

by HwangAlex 30 Jan 2024 0 Comments

Éliminer la honte menstruelle

Commençons par l'évidence : chaque femme de l'histoire humaine a connu une certaine période. Chaque mois, la muqueuse utérine se détache, et le sang s'écoule par le vagin (à moins qu'elle ne soit enceinte, auquel cas elle bénéficie d'une longue répit). Ce processus est aussi naturel que manger, boire et dormir, et c'est aussi assez beau. Il n'y a pas d'humanité sans cela. Cependant, la plupart d'entre nous détestent en parler.

Lorsque les filles ont leurs premières règles, elles entament un voyage de silence et de peur qui peut durer des décennies. Les menstruations peuvent être douloureuses, causant des maux de dos, des crampes, sans oublier les nausées émotionnelles, se répétant chaque mois pendant 30 à 40 ans. En public, les discussions sur les règles sont aussi courantes que les discussions sur la fréquence de la diarrhée. Les femmes glissent discrètement des serviettes ou tampons dans leurs manches en allant aux toilettes, s'assurant que personne ne sait que c'est leur "moment du mois". Les taches sur les vêtements arrivent. Lorsque les fournitures s'épuisent, un morceau de papier toilette va dans la culotte.

Bien que cela puisse sembler amusant, les mythes, les incompréhensions et la désinformation sur les règles contribuent à la honte, causant des dommages importants aux filles, aux femmes et aux personnes menstruantes dans le monde entier.

 

Dans une certaine mesure, la honte exacerbe certaines notions culturelles sur les règles. Dans certaines communautés à travers le monde, parler des règles est non seulement considéré comme une fonction corporelle naturelle, mais aussi comme grossier ou embarrassant. Bien que des euphémismes tels que la "semaine des fraises" en Autriche, le "Je suis avec Chico" au Brésil et "Granny est coincée dans les embouteillages" en Afrique du Sud puissent sembler inoffensifs, ils renforcent l'idée que les règles sont honteuses et ne valent pas la peine d'en parler.

Lorsqu'une personne a besoin de produits menstruels, elle demande souvent discrètement à des amis ou collègues pour ne pas être entendue. Rien n'est plus courant qu'une personne qui commence inopinément ses règles et tache ses pantalons en public, un "moment gênant" fréquent.

Entravant les femmes et les filles

En raison des discussions étouffées sur les règles, on pense largement que les règles sont impures. Cela conduit souvent les femmes et les filles à se sentir confinées chez elles, exclues des espaces publics, ou considérées comme malchanceuses ou nuisibles aux autres pendant environ une semaine chaque mois.

L'impact destructeur de cette honte, associé à la pauvreté, affecte considérablement l'éducation des filles. Par exemple, en Afrique, environ une fille sur dix peut manquer l'école pendant les règles, représentant environ 10 à 20% du temps de classe, ce qui peut éventuellement entraîner

Éducation sur les règles pour tous les genres

Un défi majeur pour surmonter la honte menstruelle est le manque d'éducation sur la santé menstruelle dans de nombreuses parties du monde. Lorsqu'elle existe, elle commence souvent plus tard dans la vie des jeunes - parfois même après que la fille ait ses premières règles. Le manque d'éducation avant les règles signifie que les premières réactions peuvent impliquer de la peur, de la honte et de l'embarras. De plus, une éducation menstruelle insuffisante se traduit par une absence de compréhension des produits d'hygiène menstruelle. Par conséquent, de nombreuses femmes, filles et personnes ne peuvent pas vraiment contrôler les produits qu'elles utilisent, ni les éliminer et les nettoyer de manière appropriée en fonction de considérations personnelles, environnementales, culturelles et sociales.

Certains programmes d'éducation sexuelle omettent même la santé menstruelle ou excluent les garçons, manquant ainsi une opportunité cruciale de traiter la honte menstruelle dès le plus jeune âge. Alors que les femmes et les filles sont depuis longtemps responsables de mener le changement dans ce domaine, les hommes et les garçons peuvent et doivent jouer un rôle dans le changement des attitudes négatives et du secret entourant les règles.

Comment Normaliser les Règles

Auto-Éducation

On dit que l'ignorance est une bénédiction, et, dans une large mesure, ils ont raison. En ce qui concerne la honte menstruelle, l'ignorance perpétue les blagues et les idées fausses sur les règles, permettant à nos filles de continuer à grandir dans une société qui se moque des femmes et de leur corps menstruel naturel. L'ignorance enracine davantage le problème.

Alors éduquez-vous. Comprenez les règles pour avoir une compréhension complète de ce qui se passe et pourquoi. Éduquez les autres.

Lisez sur les différentes étapes du cycle menstruel. Comprenez comment les hormones affectent le corps (oui, les hommes ont aussi des hormones !) et comment le syndrome prémenstruel impacte la santé physique et émotionnelle des femmes. Chaque étape défie l'ignorance.

Discutez Ouvertement des Règles Sans Honte

L'action la plus simple à entreprendre pour mettre fin à la honte menstruelle est d'éviter de participer à des discussions vagues. En parlant ouvertement de n'importe quel sujet, nous pouvons contribuer à éliminer les règles sociales contre en discuter. Cela peut se faire avec des amis et la famille, des collègues, des connaissances, ou dans un cadre plus large.

Si vous parlez sans utiliser d'euphémismes ou d'un ton discret, ceux qui vous entourent s'habitueront à entendre que les règles sont une fonction biologique normale et naturelle.

 

Avantages de la Normalisation des Règles pour la Santé Mentale

À travers ces actions, la honte menstruelle, même si elle n'est pas entièrement éliminée, peut être considérablement réduite. En plus des avantages tangibles comme la réduction de l'absentéisme, éliminer la honte menstruelle a également des effets émotionnels positifs pour tous ceux qui vivent les règles. La pression sur les gens concernant ce sujet est atténuée, et ils ne se sentent plus inquiets ou embarrassés d'en discuter au besoin.

Étant donné que la honte diminue l'estime de soi, éliminer la honte menstruelle peut rendre les gens plus heureux et en meilleure santé, uniquement sur la base de ce facteur. Tout le monde peut bénéficier de la normalisation des règles, peu importe que ce soit l'une de leurs fonctions biologiques ou non.

 

Les sous-vêtements de règles Beautikini sont conçus pour vous, et vos règles ne vous gêneront jamais. Les sous-vêtements de règles Beautikini sont confortables, vous permettant de les porter avec confiance et fierté. Rien n'est plus important que le confort.

Source :

News Medical. Mettre un terme à la stigmatisation des règles. https://www.news-medical.net/health/Putting-a-Stop-to-Period-Stigma.aspx

 

USA TODAY. Qui a décidé qu'une fuite de règles était la fin du monde ? https://www.usatoday.com/story/life/health-wellness/2021/10/15/period-shame-problem-tampons-pads-not-only-solution/6060181001/